Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Programme InnovEnSol
L’entreprise TechnoRem obtient un financement de 414 964 $ pour réaliser deux essais de décontamination sur des terrains situés en Estrie et à Montréal

Québec, le 9 février 2021. – Le gouvernement du Québec accorde une aide financière totale de 414 964 $ à l’entreprise TechnoRem pour qu’elle effectue deux essais de décontamination à partir de procédés novateurs qui n’ont encore jamais été utilisés au Québec. Le premier traitement, à l’aide d’enzymes, aura lieu sur une section du port de Montréal contaminée par des produits pétroliers, alors que le second permettra de décontaminer l’ancien site minier Eustis, en Estrie, grâce à un procédé d’adsorption des contaminants par des fibres lignocellulosiques phosphorylées.

C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau, au nom du ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette. Cette contribution financière pourra couvrir jusqu’à 55 % du coût du projet de décontamination réalisé à Montréal, estimé à 431 015 $, et jusqu’à 56 % du projet mis en œuvre en Estrie, évalué pour sa part à 320 278 $.

Une première subvention permettra de démontrer l’efficacité d’un procédé enzymatique appliqué in situ à des sols et des eaux souterraines dans la section 105 du port de Montréal, une portion de terrain contaminée par les hydrocarbures pétroliers. Concrètement, le traitement consistera à injecter dans le sol une solution aqueuse d’enzymes afin de fragmenter les molécules d’hydrocarbures et de faciliter, ainsi, leur biodégradation par la microflore présente. Si l’essai s’avère concluant, il rendra possible le recours à une nouvelle technologie avantageuse de traitement qui permettra de réhabiliter de manière plus rapide, efficace et économique les terrains contaminés par divers contaminants organiques (essence, diesel, huiles, etc.).

La seconde subvention versée à TechnoRem servira à réaliser un essai de démonstration sur l’ancien site minier Eustis, dans la municipalité de Hatley, où les eaux souterraines et de surface sont toujours affectées par un drainage minier acide et une contamination par les métaux. Un traitement ex situ des métaux par adsorption à l’aide de fibres lignocellulosiques phosphorylée est prévu. Si l’essai se révèle concluant, il donnera accès à une nouvelle technologie avantageuse de traitement des eaux sur les sites de résidus miniers ou sur tout autre terrain contaminé par des métaux. En effet, cette dernière s’appuie sur l’utilisation d’une matière première facile d’accès et biodégradable, en plus de faire appel à des infrastructures réduites, peu coûteuses et peu énergivores.

Le programme InnovEnSol a été créé afin de :

  • Soutenir la réalisation d’essais de démonstration en utilisant des technologies vertes innovantes pour la décontamination des sols et des eaux souterraines;
  • Faciliter et généraliser l’implantation et l’utilisation de technologies vertes innovantes à grande échelle.

Citations : 

« Je me réjouis de voir ainsi mis à profit le savoir-faire et l’ingéniosité des entreprises québécoises pour le traitement des sols et des eaux contaminés. En plus d’encourager l’émergence et l’implantation de nouvelles technologies vertes, nous misons sur la décontamination sur place des sols, un choix qui témoigne de notre volonté de créer une économie verte, durable et sobre en carbone. »

Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la région de Laval

« J’annonce avec plaisir les subventions accordées à TechnoRem pour la réalisation de deux projets de décontamination à l’aide de procédés ingénieux et prometteurs. Ces traitements permettront de s’attaquer à des terrains contaminés, dans un cas par des produits pétroliers, et dans l’autre par des résidus miniers acidogènes et riches en métaux. Si les résultats sont concluants, ces technologies offriront de nouvelles options de réhabilitation sur des terrains comparables en termes de caractéristiques et de problématiques de contamination. Bravo à TechnoRem pour ces initiatives pleines de potentiel! »

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

Faits saillants : 

Le programme InnovEnSol appuie des projets visant à :

  • Réaliser des essais de démonstration pour la décontamination des sols et des eaux souterraines utilisant une ou des technologies vertes innovantes;
  • Faciliter et généraliser l’implantation et l’utilisation de technologies vertes innovantes à grande échelle.

Il émane de la Politique de protection des sols et de réhabilitation des terrains contaminés, qui s’articule autour de deux enjeux majeurs, soit la protection de l’environnement et la revitalisation durable du territoire.

Liens connexes : 

- 30 -

SOURCES :

Geneviève Richard
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 952-6352
Éric Laporte
Directeur des communications
Cabinet de la ministre déléguée
aux Transports et ministre responsable
de la Métropole et de la région de Montréal
Tél. : 438 863-7180

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère de l’Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile