Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Juillet 2017 : sécheresse, grêle et nuits froides

Juillet a été plutôt sec (74 mm, 67 %), en moyenne, dans le sud du Québec. L’état de sécheresse anormale observé au Bas-Saint-Laurent s’est ainsi aggravé. Cette sécheresse, durant le mois habituellement le plus humide de l’année au Québec, de même que quelques épisodes de grêle, ont eu des répercussions notables sur l’agriculture. Outre le sud de l’Ungava, seuls le sud de l’Outaouais et la Montérégie ont, de nouveau, reçu plus de pluie que la normale (jusqu’à 130 %). Ce mois a été moins pluvieux (79 mm, 83 %) que la normale, en moyenne, au Québec.

Tout comme en juin, aucune canicule n’a marqué juillet. Au contraire, durant ce mois, normalement le plus chaud de l’année, près de 90 records de nuits froides ont été établis. Malgré cela, les températures ont été à seulement 0,3 °C sous les normales, en moyenne, au Québec, une quatrième anomalie négative en douze mois. Juillet 2016 avait également été près des normales, mais légèrement au-dessus.

La chaleur était au rendez-vous durant la semaine suivant la fête nationale du Canada, où elle était à 1,5 °C au-dessus des normales, en moyenne, au Québec. Les neuf jours suivants ont été 1,1 °C plus frais que la normale et contrastaient grandement avec la journée la plus chaude observée jusqu’à maintenant en 2017, le 18, au cœur d’un soubresaut de quatre jours à 1,9 °C d’anomalie moyenne. Par la suite, le début des vacances de la construction, du 21 au 31, a été 1,6 °C plus frais que la normale, en moyenne. 

Chronologie des événements

Le 1er juillet, des orages frappent l’Abitibi-Témiscamingue, l’Outaouais, le Lac-Saint-Jean et l’Estrie. La pluie s’accumule sur la plupart des régions du sud du Québec, les quantités reçues variant de 30 à 45 mm de l’Outaouais à la Mauricie et du Lac-Saint-Jean à Sept-Îles, sur la Côte-Nord.

Du 6 au 8 juillet, des orages touchent toutes les régions du sud du Québec. Les accumulations de pluie dépassent notamment les 50 mm par endroits au nord de la Mauricie, au Centre-du-Québec et en Gaspésie, et de la grêle s’ajoute à Notre-Dame-de-la-Paix, en Outaouais.

Le 11 juillet, de la grêle tombe sur Percé, en Gaspésie, lors d’une journée marquée par du temps orageux, particulièrement dans l’est de la province.

Le 12 juillet, à Schefferville, de la neige fondante est observée au sol au petit matin, les températures frôlant le point de congélation.

Le 14 juillet, des orages laissent plus de 20 mm de pluie au sud de la Montérégie et de l’Estrie, à la frontière avec les États-Unis.

Le 16 juillet, le temps est à l’orage dans la baie des Chaleurs et la grêle frappe cette fois Saint-Alexis-de-Matapédia, en Gaspésie. La situation est similaire en Outaouais, où la pluie atteint les 15 mm sous les orages.

Le 18 juillet est la journée la plus chaude jusqu’à maintenant en 2017, avec une température moyenne de 18,1 °C au Québec et de 20,5 °C sur le sud de la province, où les maximums moyens sont alors de 27,5 °C. Aucun record de chaleur n’est toutefois menacé, bien que les températures se trouvent à 3 °C au-dessus des normales, en moyenne, au Québec.

Les 20 et 21 juillet, la grêle affecte Saint-Bernard-de-Lacolle en Montérégie, La Malbaie et Saint-Hilarion dans Charlevoix, le Kamouraska, Sainte-Rose-du-Dégelis au Bas-Saint-Laurent, Saint-Camille en Estrie et Hébertville au Lac-Saint-Jean. Par ailleurs, les nombreux orages violents qui éclatent dans le sud du Québec ne laissent pas beaucoup de pluie; il en tombe jusqu’à 25 mm à Danville, au Centre-du-Québec, et à Normandin, au Lac-Saint-Jean.

Les 22 et 23 juillet, les premières journées des vacances de la construction sont les plus froides de ce mois, à 10,5 °C, en moyenne, au Québec, soit 3,8 °C sous les normales. Le mercure descend même sous le point de congélation durant la nuit à Chapais, en Jamésie, battant l’ancien record quotidien de froid par près de 4 °C. Une trentaine de records de froids sont établis jusqu’au 25. Entre 25 et 35 mm de pluie s’ajoutent le 24 sur le sud de l’Outaouais et le lac Saint-Pierre.

Le 27 juillet, le tonnerre se fait entendre autour de Montréal, à Québec, dans le sud de l’Estrie et au Saguenay—Lac-Saint-Jean, sans toutefois être accompagné de fortes pluies (de 5 à 10 mm).

Les 29 et 30 juillet, les nuits sont particulièrement froides et établissent des records de froid à près de 40 stations climatiques. Le 30, des orages touchent cette fois l’Abitibi-Témiscamingue et l’Outaouais, qui reçoivent également jusqu’à 20 mm de pluie. Même chose le lendemain autour de Montréal, alors que les orages se déplacent graduellement vers l’est, notamment sur la Côte-Nord, où la pluie est accompagnée de grêle à Rivière-Pentecôte, tandis que les températures remontent près des normales dans le sud de la province.

Été 2017 : qu’en est-il jusqu’à présent?

Aux deux tiers de l’été 2017, la chaleur n’est pas encore au rendez-vous dans le sud du Québec, à -0,2 °C de la normale, en moyenne. Mais on peut encore espérer : août 2016 avait été le mois d’août le plus chaud en 70 ans dans le sud-ouest du Québec et avait pratiquement égalé juillet à titre de plus chaud mois de l’année. En moyenne, au Québec, en ce milieu d’été, les températures ont été égales à la normale au dixième de degré près.

À l’exception du sud de l’Outaouais et de la Montérégie, qui présentent un excès de précipitations (250 mm, 135 %), et du nord du Lac-Saint-Jean, qui est près de la normale, le sud de la province est affectée par les faibles quantités de pluie (165 mm, 83 %) reçues en juin et juillet. Un état de sécheresse anormale sévit d’ailleurs depuis juin au Bas-Saint-Laurent, en raison du peu de pluie (90 mm, 48 %) tombée cet été dans cette région. Globalement, au Québec, la situation est près de la normale (150 mm, 91 %).

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification
Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec
Température (°C) Moyenne ± écart-type Anomalie ± écart-type
(réf. 1981-2010)
Classification
Maximale 19,5 ± 3,5 -0,1 ± 0,6 Normal
Moyenne 13,9 ± 2,7 -0,3 ± 0,5 Normal
Minimale 8,3 ± 2,1 -0,3 ± 0,8 Normal
Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile