Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Août 2016 : le plus chaud en 70 ans dans le sud-ouest du Québec

Août aura pratiquement égalé juillet à titre de plus chaud mois de l’année, en moyenne, au Québec. À Ville-Marie, Gatineau (Chelsea), Montréal (Oka) et Québec, il aura été le plus chaud mois d’août en près de 70 ans, soit depuis 1947, et il se classe au moins dans le « top 5 » en 140 ans d’observations. En moyenne dans ce secteur, les maximums quotidiens auront surpassé de 1 °C les valeurs observées en juillet, avec plus de 26 °C.

La journée la plus chaude de l’année, durant la première de deux canicules, et 17 journées au-dessus des normales en fin de mois, auront porté l’anomalie de température observée à 1,4 °C en août, qui peut être qualifié de « chaud » par rapport aux normales de la période 1981-2010. À l’échelle mondiale, août et juillet 2016 ont été les deux mois les plus chauds jamais enregistrés, selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

Cet été n’est pas sans rappeler le précédent. En effet, le mois d’août 2015, très chaud, avait fait suite à un mois de juillet normal, et une chaleur record avait suivi en septembre 2015. Assisterons-nous au même scénario en 2016?

Le total de 100 mm de pluie reçus en moyenne au Québec a été légèrement au-dessus des normales (105 %). Quelques fortes pluies ont fait grimper les totaux mensuels à près de 200 mm par endroits en Montérégie, dans le Centre-du-Québec, en Estrie, dans les Laurentides et dans Lanaudière.

Chronologie des événements

Le 1er août, une première canicule débute et durera cinq jours à Ville-Marie et Gatineau et six jours à Longueuil. Les maximums quotidiens seront supérieurs à 30 °C pendant au moins trois journées consécutives à partir de cette date ou à compter d’un des deux jours suivants en Outaouais, en Abitibi-Témiscamingue, dans la baie James, les Laurentides, la Montérégie et la région de Québec.

Les 3 et 4 août sont d’ailleurs les journées les plus chaudes depuis le début de 2016, en moyenne, au Québec : le maximum moyen est de 25,9 °C le 3 et la température moyenne est de 19,7 °C le 4. Dans le sud de la province, le maximum moyen atteint le 4 (28,5 °C) et la moyenne enregistrée le 5 (22 °C) égalent les chaleurs observées les 18, 19 et 20 juin.

Le 5 août se termine toutefois sur du temps orageux, généré au contact de l’air chaud en place et d’une masse d’air plus froide de 8 °C, qui fait son entrée du nord-ouest. Des vents violents causent des dégâts dans les Hautes-Laurentides et 25,4 mm de pluie tombent en seulement 10 minutes à Mont-Saint-Michel, atteignant un total de 48,8 mm en six heures.

Le 8 août s’amorce de nouveau une période de canicule à Gatineau, qui durera quatre jours à cet endroit. Elle débutera le lendemain et durera trois jours au Témiscamingue, en Outaouais et en Montérégie.

Le 13 août, des orages et des pluies de plus de 70 mm sont rapportés de la Montérégie à la Beauce. Le Centre-du-Québec reçoit le plus fort total de précipitations quotidiennes pour le mois à L'Avenir, où il tombe 112,8 mm de pluie, dont 70 mm en six heures, alors que les intensités maximales sont enregistrées à Drummondville, où il en tombe 36,4 mm en 30 minutes, dont 11,4 mm en cinq minutes.

Le 16 août, le Centre-du-Québec et Montréal en reçoivent de 60 à 70 mm en six heures et jusqu’à 85 mm au total de part et d’autre de l’île, à Oka et Saint-Amable. Beaucoup plus à l’est, un orage génère des pluies similaires à Sayabec, dans La Matapédia, mais avec une intensité de 64 mm en deux heures.

Les 20, 21 et 22 août, suivant le passage d’un front froid d’ouest en est, de courts épisodes de pluies fortes touchent graduellement le sud du Québec, de Val-d’Or (Vassan, 48 mm en deux heures) à la Minganie (Baie-Johan-Beetz, 51 mm en six heures). Ce front froid laisse place, le 22 août, à une température maximale quotidienne de 18,9 °C en moyenne, dans le sud du Québec, la plus froide du mois.

Le 28 août, une bande orageuse passe sur la Montérégie et l’Estrie et y laisse entre 25 et 40 mm de pluie près de la frontière sud du Québec. À Dixville, au sud de Coaticook, le maximum de 41,6 mm est reçu en un peu plus de six heures, dont 28,6 mm en 30 minutes.

 

Les pluies d’août portent le cumul pour 2016 à 379 mm (101 %), en plus des 160 cm de neige (107 %) tombés, en moyenne, au Québec.

La période estivale, de juin à août, aura apporté un total de pluie de 281 mm, une quantité qui demeure dans les normales (104 %), en moyenne, au Québec. Des disparités régionales sont toutefois notables. Elles ont été de 60 à 85 % des quantités attendues par endroits, dans le Témiscamingue, les Hautes-Laurentides, l’Estrie, Chaudières-Appalaches et le Bas-Saint-Laurent. Un état de sécheresse variant d’anormale à modérée a d’ailleurs été déclaré dans le sud de la Montérégie et de l’Estrie, alors que, plus au sud, la pire sécheresse enregistrée en plus d’une décennie a sévi en Nouvelle-Angleterre. Celle-ci aurait été causée, semble-t-il, par la déviation fréquente des trajectoires des tempêtes vers le nord. En effet, les orages ont été très fréquents dans le sud du Québec, notamment en juillet. De Montréal à Trois-Rivières, au Saguenay—Lac-Saint-Jean, de même qu’en Gaspésie, le total de pluie a donc atteint de 125 à 150 % des quantités normalement attendues.

 

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification
Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec
Température (°C) Moyenne ± écart-type Anomalie ± écart-type
(réf. 1981-2010)
Classification
Maximale 19,8 ± 3,4 1,3 ± 0,7 Chaud
Moyenne 14,9 ± 2,8 1,4 ± 0,5 Chaud
Minimale  9,9 ± 2,3 1,4 ± 0,8 Chaud

Mois précédent           Mois suivant   

Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile