Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Novembre 2015 : un mois « chaud » qui rapproche 2015 de la normale de la fin du 20e siècle

En novembre 2015, l’anomalie de température moyenne dans le sud du Québec a été de 2,4 °C au-dessus des normales de la période 1981-2010, un écart qui peut être qualifié de « chaud ».

Les températures des 22 premiers jours de novembre ont été constamment au-dessus des normales, pour une anomalie moyenne de 3,6 °C, un fort contraste avec le « froid » d’octobre. Le 6 novembre, les maximums ont dépassé les 20 °C à plusieurs endroits et étaient en écart de 10,4 °C en moyenne par rapport aux normales. Cette chaleur automnale est toutefois relative et ne pourra masquer l’arrivée graduelle de la saison froide : le mercure aura chuté de 11 °C en moyenne durant le mois et se situera sous le point de congélation, de manière générale, à partir de la mi-novembre. Cette arrivée tardive de la saison froide, deux semaines plus tard que la normale, et la plus faible occurrence de gel (21 jours au lieu des 26 attendus), illustrent le retard marqué de l’arrivée du temps froid en novembre.

Ce décalage est également visible au chapitre des précipitations, avec des chutes moyennes de neige moindres (22 cm, soit 50 % de la normale) et davantage de pluie (57 mm, soit 115 % de la normale). Au total, les précipitations auront généralement été sous les normales (85 %), sauf sur la Côte-Nord. À la fin du mois, le couvert de neige atteignait 75 % de son épaisseur normale et sa limite sud se situait à plus de 200 km au nord de sa position normale, les régions de l’extrême sud du Québec demeurant à découvert.

Chronologie des événements

C’est le 6 novembre qu’on enregistre la plus forte anomalie à ce jour en 2015, les maximums dépassant les 20 °C par endroits et les normales de 10,4 °C en moyenne. Plus d’une cinquantaine de records quotidiens de chaleur sont battus ou égalés, de l’Abitibi à Charlevoix et plus au sud. Cette chaleur est toutefois accompagnée de pluie, avec 8 mm en moyenne.

Le 12 novembre, l’ensemble du territoire reçoit 10 mm de pluie en moyenne, des averses qui se poursuivent le lendemain, principalement dans l’est. Durant ces deux jours, Sutton en Estrie reçoit 49 mm, Port-Daniel en Gaspésie en reçoit 41,8 mm, et 60 mm sont rapportés à Rivière-Pentecôte sur la Côte-Nord. La pluie se changeant en neige durant la nuit suivante, quelques centimètres de neige s’ajoutent à ces totaux.

Le 19 novembre, les températures sont à plus de 8 °C au-dessus des normales et la pluie couvre le territoire, atteignant plus de 40 mm dans la région de la Capitale-Nationale. Les averses se poursuivent le lendemain dans l’est de la province, où l’on enregistre près de 30 mm à Saint-Elzéar-de-Bonaventure en Gaspésie et jusqu’à 37 mm à Rivière-au-Tonnerre sur la Côte-Nord.

Le 21 novembre, l’Abitibi-Témiscamingue est recouverte de 8 cm de neige fraîche.

Le 23 novembre, la température moyenne descend sous la normale pour la toute première fois du mois. L’impression de froid est accentuée par la chaleur anormale des trois premières semaines de novembre.

Les 26 et 27 novembre, l’anomalie de température est de retour du côté positif, à plus de 5 °C. De fortes pluies atteignent notamment 47 mm à Saint-David-de-Falardeau, au Saguenay—Lac-Saint-Jean. Dans cette région, en Abitibi-Témiscamingue et dans le Bas-Saint-Laurent, une dizaine de centimètres de neige recouvrent le sol par la suite.

Du 28 au 30 novembre, les trois dernières journées du mois viennent abaisser considérablement la moyenne mensuelle, avec des températures descendant à plus de 4 °C sous les normales. Novembre se termine d’ailleurs par sa journée la plus froide, avec une moyenne de -11,8 °C, à plus de 6 °C sous les normales, et avec des minimums moyens de -19,1 °C, une anomalie de -10,6 °C.

Alors que l’Organisation météorologique mondiale (OMM) annonce que 2015 sera probablement l'année la plus chaude jamais enregistrée, la situation spécifique au Québec est bien différente, notamment en raison d’un hiver particulièrement froid. L’automne « chaud » aura finalement permis à la température moyenne annuelle de rattraper la normale de la fin du siècle dernier, de sorte qu’il apparaît maintenant possible que 2015 termine au-dessus de celle-ci pour une 18e année consécutive – une séquence record. Décembre, qui s’annonce chaud, sera donc à surveiller.

Avec 730 mm de pluie et 180 cm de neige en moyenne, le cumul des précipitations annuelles se situe dans les normales (97 %).

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Neige totale (cm)
Neige au sol (cm) Valeurs observées
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
Neige (%) Pourcentage de la normale
Neige au sol (%) Pourcentage de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification
Sommaire mensuel géostatistique pour le sud du Québec
Température (°C) Moyenne ± écart-type Anomalie ± écart-type
(réf. 1981-2010)
Classification
Maximale 2,6 ± 3,0 2,3 ± 1,0 Chaud
Moyenne -0,8 ± 2,4 2,4 ± 0,8 Chaud
Minimale -4,6 ± 2,4 2,5 ± 0,9 Chaud
Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile