Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Juillet 2015 : canicule et froid exceptionnel marquent un mois normal

En juillet 2015, l’anomalie de température moyenne dans le sud du Québec a été de 0,1 °C au-dessus des normales de la période 1981-2010, un écart qui peut être qualifié de « normal ».

Cette impression pourra tout de même varier selon la période ou la région considérée :

  • Le temps peut être qualifié de « froid » si l’on s’attarde aux températures à plus de 4 °C sous les normales les 15 et 16 juillet et à plus de 2 °C sous les normales du 21 au 25 juillet, lors de la première semaine des vacances de la construction, ou si l’on se trouvait dans l’est du Québec, où elles peuvent même être qualifiées d’« exceptionnellement froides » à Sept-Îles;
  • Le temps peut être qualifié de « chaud » si on considère les neuf jours sur dix au cours desquels les températures ont été au-dessus des normales du 5 au 14 juillet ou la chaleur caniculaire qui a affecté l’ouest de la province du 26 au 29 juillet, lors de la deuxième semaine des vacances de la construction.

D’autres qualifieront ce mois de juillet de « pluvieux ». En effet, les précipitations ont été supérieures (125 %) aux normales, avec 145 mm de pluie en moyenne. Les quantités rapportées sont considérablement plus élevées en Montérégie, dans le Bas-Saint-Laurent, dans la Capitale-Nationale, au Saguenay—Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord, où elles atteignent près de deux fois la normale en Minganie, à Rivière-au-Tonnerre.

Chronologie des événements

Le 1er juillet, de fortes pluies touchent le Québec, dont notamment la région de la Capitale-Nationale. Au parc national de la Jacques-Cartier, 82,6 mm de pluie sont rapportés, un événement décennal. Les températures demeurent à 1 °C sous les normales en moyenne lors des quatre premiers jours du mois.

Le 5 juillet, l’été prend enfin racine, alors que les températures sont au-dessus des normales pendant une période de neuf jours sur dix, entre le 5 et le 14 juillet. Les maximums sont alors en moyenne de 24 °C, à près de 2 °C au-dessus des normales.

Le 15 juillet aura été la journée la plus froide, avec 11,8 °C en moyenne et 4,8 °C seulement la nuit suivante, à plus de 6 °C sous les normales. Plus d’une soixantaine de records quotidiens de froid sont battus ou égalés, dont quelques-uns basés sur plus de 60 ans d’observations à Magog, Sainte-Martine, Scott et Saint-Éphrem.

Le 19 juillet, des orages s’abattent sur presque tout le Québec. Jusqu’à 75 mm de pluie sont rapportés en Estrie, entre Saint-Camille et Lac-Mégantic. À Milan, les pluies atteignent un maximum d’intensité avec 42,2 mm en 30 minutes, un événement plus que centenaire.

Le 21 juillet, du temps orageux sur le sud du Québec cause d’importants dégâts à Pohénégamook. Des inondations sont rapportées à la suite de pluies de 60 mm, dont 30 mm sont tombés en une heure, des quantités qu’on reçoit en moyenne tous les cinq ans. À l’occasion des vacances de la construction, les masses d’air soufflent le froid et le chaud alors que les températures demeurent à plus de 2 °C sous les normales en moyenne du 21 au 25 juillet, puis à plus de 2 °C au-dessus des normales jusqu’à la fin du mois.

Le 26 juillet marque le début de la première canicule de 2015, alors que les maximums quotidiens dépassent les 30 °C durant au moins trois journées consécutives de l’Abitibi-Témiscamingue à Montréal. Vingt-six records quotidiens de chaleur sont établis durant la période sur ce territoire et jusqu’à la Capitale Nationale, notamment lors de trois journées consécutives à Coteau-du-Lac en Montérégie et à Wright en Outaouais. Aucun record absolu de chaleur n’a toutefois été battu.

Le 29 juillet, au summum de cette chaleur caniculaire, aura été la journée la plus chaude du mois avec des maximums de 29 °C en moyenne, à plus de 5 °C au-dessus des normales. Les températures dépassent les 32 °C sur tout l’ouest du territoire, de Montréal à la Baie James, où un maximum absolu pour le mois de 35,5 °C est rapporté aux abords de la rivière Pontax.

Avec les pluies abondantes de juillet, le cumul des précipitations pour l’année 2015 a progressé et franchi les totaux normalement attendus, à 104 %.

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification
Sommaire mensuel géostatistique pour le sud du Québec
Température (°C) Moyenne ± écart-type Anomalie ± écart-type
(réf. 1981-2010)
Classification
Maximale 22,1 ± 2,3 -0,4 ± 0,8 Normal
Moyenne 16,7 ± 1,7 0,1 ± 0,5 Normal
Minimale 11,3 ± 1,3 0,5 ± 0,6 Normal
Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile