Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Octobre 2014 : un début d’automne très chaud

En octobre 2014, l’anomalie de température moyenne dans le sud du Québec a été de 2,1 °C au-dessus des normales de la période 1981-2010, un écart qui peut être qualifié de « très chaud ».

Pour un troisième mois au cours des quatre derniers, des températures « extrêmement chaudes » par rapport aux normales ont touché la Côte-Nord. Elles ont aussi été « extrêmement chaudes » en Beauce, ainsi que sur une partie des Laurentides et des bassins des rivières Saint-François et Richelieu. Par ailleurs, des températures « exceptionnellement chaudes » ont touché la Montérégie, l’Estrie, le Centre-du-Québec et Lanaudière; ces régions ont connu des températures minimales « extrêmement chaudes », alors qu’elles étaient généralement « très chaudes » dans le sud de la province. L’Abitibi-Témiscamingue a, quant à elle, eu droit à du temps « chaud », avec cependant des températures maximales dans les normales.

Les périodes les plus chaudes sont survenues du 1er au 4 et les 14 et 15 octobre. C’est le 3 octobre que la température moyenne a été la plus chaude dans le sud du Québec, avec 10 °C au-dessus de la normale d’octobre. La majorité des maximums quotidiens ont toutefois été observés le 14 octobre, alors que 74 records quotidiens de températures maximales ont été battus ou égalés. De plus, 58 autres records ont été battus ou égalés le lendemain.

Parmi ces valeurs records du 14 octobre, le maximum absolu a été atteint à Saint-Anicet, en Montérégie, avec 28 °C. Dans la même région, à Les Cèdres, dans l’ouest de la communauté métropolitaine de Montréal, il s’agissait du 14 octobre le plus chaud en 101 ans, avec 27 °C. Le mercure s’est arrêté à 0,8 °C du maximum enregistré à cet endroit durant un mois d’octobre.

Les plus jeunes auront dû braver le froid le jour de l’Halloween, qui a été le plus froid, avec des températures moyennes de -1 °C. C’est toutefois le 23 octobre au Poste-Montagnais, près du Labrador, que le minimum absolu a été atteint, avec -11,2 °C. De tels froids en octobre ne sont pas inhabituels à cette station, en activité depuis 1972 : son minimum record, établi le 20 octobre 1999, est de -23 °C. Ce froid a été suivi de bonnes bordées de neige totalisant 27 centimètres du 24 au 27 octobre. Ailleurs, en octobre, la neige n’a été aperçue qu’en Abitibi-Témiscamingue, où quelques épisodes ont été rapportés entre le 29 et le 31 octobre.

Le mois d’octobre aura été plutôt humide, avec une fois et demie (155 %) la quantité normale de pluie attendue, en moyenne. L’anomalie était supérieure à cette moyenne en Outaouais, en Abitibi-Témiscamingue, dans Charlevoix et au Saguenay—Lac-Saint-Jean, où à certains endroits les quantités ont atteint le double des valeurs attendues. Dans les autres régions, elles se situaient plus près des normales. La période du 14 au 17 octobre aura été particulièrement pluvieuse, avec plus du tiers des totaux reçus dans le mois.

Sommaire mensuel géostatistique pour le sud du Québec
Température (°C) Moyenne ± écart-type Anomalie ± écart-type Classification
Maximale 10,0 ± 1,9 2,0 ± 0,8 Chaud
Moyenne 6,2 ± 1,7 2,1 ± 0,5 Très chaud
Minimale 2,3 ± 1,6 2,3 ± 0,6 Très chaud
Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile