Aller au contenu
 
Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section ministère

Communiqué de presse

Le concours les Phénix de l’environnement 2003 honore les artisans québécois du développement durable

Montréal, le 22 mai 2003  –  C’est le 22 mai en soirée qu’ont été décernés les Phénix de l’environnement 2003 à l’occasion d’un gala qui s’est déroulé au Métropolis, à Montréal, en présence du ministre de l’Environnement, M. Thomas J. Mulcair, et des partenaires et commanditaires de ce concours qui, depuis six ans, rend hommage aux artisans québécois du développement durable.

Dix-sept Phénix ont été attribués à des individus, des organismes, des municipalités ou des entreprises dans cinq catégories : la préservation, la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité des milieux; la mise en valeur des matières résiduelles; le savoir-faire en matière de développement durable; l’éducation et la sensibilisation; ainsi que le Phénix de la jeunesse. On compte aussi 34 finalistes à travers le Québec.

Cette année, la région du Bas-Saint-Laurent compte trois finalistes qui ont œuvré remarquablement dans le domaine de l’environnement.

Dans la catégorie « La préservation, la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité des milieux », la Fédération de l’UPA de la Côte-du-Sud et le Syndicat des producteurs de porcs de la Côte du-Sud de La Pocatière se sont classés finalistes.

Les deux organismes ont mis au point un programme pour faire des plantations de haies brise-vent et de boisés servant d’écran contre le vent. Le programme s’adresse aux agriculteurs qui veulent réduire l’érosion éolienne de leurs champs, protéger les berges des cours d’eau, réduire les odeurs provenant des étables, et en hiver, diminuer l’accumulation de la neige autour des bâtiments.

Dans la catégorie « La mise en valeur des matières résiduelles », la Ville de Rivière-du-Loup et la Corporation environnementale de la Côte-du-Sud (COECOS) se sont également distinguées.

La Ville de Rivière-du-Loup a créé un service voué exclusivement à l’environnement et au développement durable. La ville, qui entend protéger les ressources environnementales, a décidé dans un premier temps de faire la collecte sélective des matières résiduelles (secteurs industriel, commercial et résidentiel) et dans un deuxième temps d’appliquer le principe d’utilisateur-payeur. Les élus de cette ville de 2000 habitants songent maintenant à appliquer ce mode de taxation à la consommation d’eau.

Depuis 1995, la COECOS élabore des plans directeurs de gestion des matières résiduelles pour les MRC de la région. Ces plans nécessitent une concertation des intervenants politiques et sociaux. Après sept ans de travail, la COECOS se démarque par son leadership et sa façon de créer chez les citoyens un sentiment d’appartenance et de fierté quant à la façon de vivre harmonieusement avec l’environnement.

Le concours des Phénix rend hommage à tous ceux et celles qui prennent à cœur la cause de l’environnement et qui, par leurs gestes et leurs activités, aident à le préserver et à contribuer au développement durable au Québec.

- 30 -

SOURCE :

Catherine Roberge
Conseillère en communication
Direction des communications
Tél. : (418) 521-3823, poste 7056

INFORMATION :

Claude Côté
Agent d’information
Direction régionale du Bas-Saint-Laurent
Tél. (418) 727-3511, poste 286

Patrick Gosselin
Gosselin Communication
Tél. (418) 660-4627

 

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile