Ministère de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques
Recherche Quebec.ca
Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Août 2015 : « très chaud » dans le sud et « extrêmement chaud » dans l’est du Québec

En août 2015, l’anomalie de température moyenne dans le sud du Québec a été de 1,9 °C au-dessus des normales de la période 1981-2010, un écart qui peut être qualifié de « très chaud ».

Les températures auront même été « extrêmement chaudes » dans l’est du Québec et au Saguenay—Lac-Saint-Jean. En effet, août 2015 aura été le plus chaud enregistré à Saguenay en 133 ans de mesures (depuis 1882). En Gaspésie, août 2015 se classe premier à Port-Daniel en près de 90 ans d’observations (depuis 1927) et deuxième à Causapscal derrière août 1944 (depuis 1913). Sur la Côte-Nord, août 2015 aura été le plus chaud observé à Tadoussac en près de 100 ans (depuis 1917) et se classe deuxième à Sept-Îles derrière 2014 (depuis 1903) et troisième à Rivière-au-Tonnerre, derrière 2014 et 2012 (depuis 1944).

Août 2015 aura été plus chaud que juillet 2015! Une impression de froid se dégage d’ailleurs en début de mois, alors que les températures maximales, généralement atteintes le jour, demeurent sous les normales 12 des 13 premiers jours, une anomalie de -1,4 °C. L’été revient en force par la suite, avec des températures constamment au-dessus des normales, à 3,5 °C en moyenne au-dessus de celles-ci, jusqu’à la fin du mois. La chaleur nocturne aura été prédominante, avec des températures minimales « extrêmement chaudes » pour l’ensemble du mois.

Les précipitations, avec 113 mm en moyenne, ont été largement supérieures (126 %) aux normales. Ce fût toutefois l’inverse au sud de Montréal et de Québec, dans le Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, où des quantités de pluie généralement inférieures aux normales sont tombées, sauf dans le parc national de la Gaspésie, où un maximum pour le Québec a été atteint avec 264 mm, soit deux fois et demie les quantités normalement attendues.

Chronologie des événements

Du 1er au 5 août, des orages parfois violents touchent le sud du Québec, souvent accompagnés de grêle.

La nuit du 9 août aura été la plus froide, avec 8,5 °C en moyenne, 3,7 °C sous les normales, sans toutefois s’approcher de records particuliers.

Le 10 août, des pluies soutenues débutent le soir et se poursuivent jusqu’au lendemain midi de l’Outaouais à la Capitale-Nationale, notamment à Montréal (72 mm), Saint-Jérôme (75 mm), Québec (76 mm), Drummondville (77 mm) et Huntingdon (82 mm).

Le 16 août marque le début d’une deuxième période de canicule en 2015, en Montérégie, au sud des Laurentides et de Lanaudière, dans le Centre-du-Québec et à Gatineau, Sherbrooke et Trois-Rivières, où l’on observe des températures maximales dépassant les 30 °C sur une période de trois à quatre jours et jusqu’à cinq jours à proximité de Montréal. C’est durant cette canicule qu’ont lieu la journée la plus chaude du mois, le 17 août, avec des températures maximales de 27,2 °C en moyenne sur tout le sud du Québec et plus de 6 °C au-dessus des normales, et la nuit la plus chaude, le 20 août, avec des températures minimales moyenne de 17,4 °C et plus de 9 °C au-dessus des normales. Près de 270 records quotidiens de chaleur basés sur plus de 25 ans d’observations, dont une douzaine sur plus de 75 ans, sont battus durant cette période, tout de même ponctuée de quelques orages. Le 18 août, la municipalité de Chénéville en Outaouais reçoit 29,4 mm de pluie en 30 minutes, un événement d’une période de retour de plus de 70 ans. Cette période caniculaire prend fin lors du passage d’un front froid le 20 août, lequel amène des pluies généralisées qui culminent en Outaouais avec plus de 50 mm à La Pêche, au nord de Gatineau.

Le 24 août, la municipalité de Petite-Rivière-Saint-François dans Charlevoix reçoit 69 mm de pluie en trois heures entre 19 h et 21 h 50 HNE, dont 53 mm en une heure, de 20 h 20 à 21 h 20 HNE, pour un total de 112 mm en 48 heures. Cette municipalité, ainsi que la ville de Baie-Saint-Paul, ont été reconnues admissibles au programme d’aide aux sinistrés du gouvernement du Québec à la suite de cet événement extrême, de récurrence plus que centenaire.

Le 26 août, 115 mm de pluie tombent en 24 heures au parc national de la Gaspésie, dont 94 mm en six heures seulement, un événement plus que centenaire. Il s’agit de la plus forte pluie quotidienne enregistrée en août 2015 sur le sud du Québec, tout juste devant les 112 mm de pluie tombés lors de cette même journée à Sainte-Rose-du-Dégelis dans le Témiscouata.

Avec les quantités de pluie tombées en août, le cumul des précipitations pour l’année 2015 est supérieur aux normales (111 %). Le nord du Lac-Saint-Jean et la Côte-Nord contribuent pour beaucoup à ce surplus (120 %), alors qu’ailleurs au sud du Québec, les valeurs se situent davantage dans les normales.

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification
Sommaire mensuel géostatistique pour le sud du Québec
Température (°C) Moyenne ± écart-type Anomalie ± écart-type
(réf. 1981-2010)
Classification
Maximale 22,2 ± 1,4 1,2 ± 0,9 Chaud
Moyenne 17,4 ± 1,1 1,9 ± 0,8 Très chaud
Minimale 12,5 ± 1,2 2,7 ± 0,8 Extrêmement chaud
Évaluation de la page En savoir plus

Dans le cadre de son Plan stratégique 2019-2023, le Ministère souhaite améliorer l'accessibilité de l'information disponible sur son site Web. Nous sollicitons donc votre collaboration, par l'entremise d'un sondage en bas de chacune des pages, qui nous permettra d'évaluer la facilité avec laquelle vous y trouvez l'information que vous recherchez.

À quel point était-il facile d'obtenir l'information que vous recherchiez aujourd'hui ?
Facile Difficile